Andernach. 06.04.2021

À partir du 1er janvier 2021, de nouvelles obligations s’appliquent dans l’Union européenne en raison du règlement (UE) 2017/821 réglementant le commerce de quatre minéraux : l’étain, le tantale, le tungstène et l’or. Avec ce règlement, l’UE entend empêcher que le commerce de ces minéraux n’alimente les conflits armés et le travail forcé. Depuis cette date, les entreprises qui importent les minéraux répertoriés dans l’Union européenne sont tenues de se soumettre à des processus de prévention et de contrôle étendus tout au long de la chaîne d’approvisionnement.

En tant que l’un des principaux importateurs d’étain en Allemagne, le fabricant de fer-blanc thyssenkrupp Rasselstein adhère à la décision de l’UE : « L’approvisionnement en matières premières ne doit pas contribuer à promouvoir des conflits ou à violer les droits de l’homme. Nous nous engageons à exploiter et à traiter l’étain de manière responsable, dans le respect des principes éthiques. Une chaîne d’approvisionnement transparente et fiable nous aide à atteindre ces objectifs », confirme Jochen Zenz, responsable des achats de matières premières et de la gestion des entrepôts chez thyssenkrupp Rasselstein GmbH. Les contrôles de conformité au règlement européen seront effectués à partir de janvier 2022 par l’organisme de contrôle DEKSOR (Deutsche Kontrollstelle EUSorgfaltspflichten in Rohstofflieferketten) pour les importateurs allemands.

Des exigences strictes en matière d’écologie et de travail L’étain est utilisé pour protéger le fer blanc de la corrosion. Il s’agit donc d’une matière première essentielle pour garantir la haute qualité de produits tels que les emballages alimentaires. La couche d’étain sur le fer blanc est minime ; elle se situe généralement entre 1,0 g/m2 et 11,2 g/m2. Toutefois, afin de s’assurer que cette qualité ne pèse pas sur les personnes et l’environnement, thyssenkrupp Rasselstein veille à la durabilité de sa chaîne d’approvisionnement – bien avant. La société ne s’est pas approvisionnée en étain dans des zones de conflit depuis plus de dix ans. « Les droits de l’homme, les conditions de travail équitables, la protection de l’environnement et la lutte contre la corruption – ces valeurs ne sont pas seulement importantes dans notre groupe d’entreprises,

sont également valables pour notre chaîne d’approvisionnement. Chez thyssenkrupp, nous adhérons au Pacte mondial des Nations unies. Depuis plusieurs années, nous avons mis en place dans notre entreprise des procédures qui nous permettent de surveiller les chaînes d’approvisionnement et d’identifier les risques. Nos chaînes d’approvisionnement sont transparentes et font l’objet d’audits réguliers, de sorte que nous satisfaisons pleinement aux exigences de la loi », déclare M. Zenz. « Au demeurant, Thyssenkrupp Rasselstein GmbH est en conformité avec la réglementation américaine communément abrégée sous le nom de loi Dodd-Frank1 depuis 2010, même si nous ne sommes ni soumis à la supervision de la SEC ni légalement tenus de respecter ces exigences en matière de minéraux de conflit. »

Anuncios

L’extraction de certaines matières premières contribue à d’importantes violations des droits de l’homme et au financement de conflits violents dans des pays tels que la République démocratique du Congo et certains États frontaliers. « C’est pourquoi nous n’achetons pas de matières premières qui financent ou bénéficient directement ou indirectement aux groupes armés. Nous maintenons un contact étroit avec nos fournisseurs afin d’accroître la transparence concernant les produits qu’ils fournissent. À l’avenir, nous renforcerons encore la coopération avec nos clients, nos fournisseurs et d’autres acteurs pour parvenir à de meilleures approches et à des solutions réalisables », déclare M. Zenz. « En général, nous vérifions nous-mêmes les conditions locales ou nous demandons à des tiers de contrôler régulièrement la situation de nos fournisseurs. »

Thyssenkrupp Rasselstein acquiert de l’étain auprès de partenaires établis au Pérou, en Bolivie, au Brésil et en Thaïlande. L’entreprise péruvienne Minsur est l’un des principaux fournisseurs. Depuis sa création, thyssenkrupp Rasselstein vise une approche holistique dans sa coopération avec ses fournisseurs : l’extraction et le traitement de l’étain ne sont pas seulement conformes aux droits de l’homme, mais aussi à des exigences strictes en matière de droits du travail et d’écologie. C’est pourquoi le fabricant de fer blanc a dû à plusieurs reprises se passer des entreprises de son groupe de fournisseurs qui ne répondaient pas à ses exigences. Non seulement la forme d’approvisionnement, mais aussi la qualité de la matière première elle-même : l’étain dont a besoin thyssenkrupp Rasselstein présente un degré de pureté élevé de 99,95 %.

Renforcer l’économie circulaire

Des changements dans l’approvisionnement en matières premières sont prévus : « Dans un avenir proche, nous voulons commencer à nous procurer certaines quantités d’étain secondaire, c’est-à-dire d’étain recyclé en Europe, afin de parvenir à une chaîne d’approvisionnement plus durable et plus locale. Nous souhaitons ainsi développer de nouveaux modes d’approvisionnement en ressources et soutenir l’économie circulaire locale », selon M. Zenz. L’étain peut être récupéré dans les boues et les scories, ainsi que dans le fer blanc galvanisé. Aujourd’hui, l’étain obtenu par des procédés de recyclage n’a rien à envier à la qualité de l’étain obtenu par extraction directe et répond aux attentes les plus exigeantes.

Thyssenkrupp Rasselstein renforce déjà l’économie circulaire avec son acier d’emballage : le fer blanc est un matériau permanent dans un circuit fermé. En raison de ses propriétés magnétiques, l’acier pour conteneurs est facile à récupérer et à réutiliser. Il est recyclable à près de cent pour cent, presque à l’infini et sans sous-recyclage, c’est-à-dire sans réduire sa qualité, car il conserve ses caractéristiques intrinsèques. L’acier est le matériau idéal pour le recyclage multiple.

À propos de thyssenkrupp Rasselstein GmbH

thyssenkrupp Rasselstein GmbH est l’un des principaux producteurs mondiaux d’acier pour les emballages de haute qualité et de précision. Sur son site d’Andernach, en Allemagne, le plus grand site de production de ce type au monde, environ 1,5 million de tonnes d’acier pour emballage sont produites chaque année. Nos 2 400 employés servent quelque 400 clients sur une multitude de marchés dans 80 pays, depuis les producteurs de boîtes de conserve pour l’alimentation humaine et animale, en passant par les fabricants de boîtes de boisson ou d’aérosols, ou de conteneurs pour produits d’emballage chimico-techniques, jusqu’aux capsules à couronne et à vis. Des équipes d’experts pour le service, la distribution et l’assistance technique à la clientèle complètent la gamme de produits. Ils travaillent en étroite collaboration avec les clients pour tenir notre promesse de qualité et de fiabilité constantes dans le monde entier.

Anuncios

Product Enquiry

Abrir chat